Aller au contenu

I’m only sleeping

I’m only sleeping, je reprend les analyses de chansons pas très connues des Beatles. Plutôt que leur vie privée je préfère me focaliser sur la musique et les histoires autour.

J’ai toujours eu un faible pour les versions unplugged c’est à dire sans mise en scène musicale. Donc je ne parlerais pas de la guitare de George et de son enregistrement à l’envers.
Bien sûr j’ai écouté pendant des années les versions vinyle ! Je pense que pour apprécier la version acoustique il faut être passé par l’autre.
Là je vous ai mis les deux pour vous faire une idée.

Sur la chanson
John Lennon griffonne la première version des paroles de I’m Only Sleeping au dos d’une lettre de rappel des postes et télécommunications britanniques reçue fin mars 1966. Contrairement à ce qui est souvent supposé, la chanson parle plus de la paresse que de l’état dans lequel on se trouve sous l’effet des drogues. À cette époque, John adore rester allongé, sur un lit ou un canapé, lisant ou regardant la télévision lorsqu’il ne dort pas. Dans sa fameuse interview du 4 mars 1966, durant laquelle Lennon déclare que les Beatles sont plus populaires que Jésus, la journaliste Maureen Cleave(1), qui recueille ses propos(2), écrit : « Il peut dormir à peu près tout le temps. Il est probablement la personne la plus paresseuse d’Angleterre. »
I’m Only Sleeping trouve son complément deux ans plus tard sur l’album blanc avec la chanson I’m So Tired. Si le premier morceau reflète en 1966 les joies du sommeil et de la paresse pour un Lennon peu concerné par son mariage et sa paternité, le second représente la situation inverse en 1968 : cette fois, il chante sa difficulté à dormir, déchiré entre la femme qu’il va quitter (Cynthia Lennon, qui se trouve à ses côtés lors du séjour des Beatles en Inde, où est composée la chanson) et Yoko Ono, qui est déjà à cette époque devenue son âme sœur. Source Wikipedia.

 

When I wake up early in the morning
Lift my head, I’m still yawning
When I’m in the middle of a dream
Stay in bed, float up stream (float up stream)
Please, don’t wake me, no, don’t shake me
Leave me where I am, I’m only sleeping
Everybody seems to think I’m lazy
I don’t mind, I think they’re crazy
Running everywhere at such a speed
‘Til they find there’s no need (there’s no need)
Please, don’t spoil my day, I’m miles away
And after all I’m only sleeping
Keeping an eye on the world going by my window
Taking my time
Lying there and staring at the ceiling
Waiting for a sleepy feeling
Please, don’t spoil my day, I’m miles away
And after all I’m only sleeping
Ooh yeah
Keeping an eye on the world going by my window
Taking my time
When I wake up early in the morning
Lift my head, I’m still yawning
When I’m in the middle of a dream
Stay in bed, float up stream (float up stream)
Please, don’t wake me, no, don’t shake me
Leave me where I am, I’m only sleeping

 

Traduction
Quand je me lève tôt le matin
Lève la tête, je bâille toujours
Quand je suis au milieu d’un rêve
Rester au lit, flotter en amont (flotter en amont)
S’il te plaît, ne me réveille pas, non, ne me secoue pas
Laisse-moi où je suis, je ne fais que dormir
Tout le monde semble penser que je suis paresseux
Ça ne me dérange pas, je pense qu’ils sont fous
Courir partout à une telle vitesse
Jusqu’à ce qu’ils trouvent que ce n’est pas nécessaire
S’il te plaît, ne gâches pas ma journée, je suis loin
Et après tout je ne fais que dormir
Garder un œil sur le monde qui passe près de ma fenêtre
Prendre mon temps
Allongé là et regardant le plafond
En attente d’un sentiment de sommeil
S’il te plaît, ne gâches pas ma journée, je suis loin
Et après tout je ne fais que dormir
Ooh ouais
Garder un œil sur le monde qui passe près de ma fenêtre
Prendre mon temps
Quand je me lève tôt le matin
Lève la tête, je bâille toujours
Quand je suis au milieu d’un rêve
Rester au lit, flotter en amont (flotter en amont)
S’il te plaît, ne me réveille pas, non, ne me secoue pas
Laissez-moi où je suis, je ne fais que dormir

Source : LyricFind
Paroliers : John Lennon / Paul Mccartney
Paroles de I’m Only Sleeping © Sony/ATV Music Publishing LLC

(1) la fille de Norvegian Wood http://humm.loverde.fr/norvegian-wood/
(2) Propos qui ont fait grand bruit par la suite http://humm.loverde.fr/et-les-beatles-monterent-au-ciel/

http://bit.ly/ChristianLoverde

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :