Jouer aux échecs avec Facebook Messenger

Cet article est une compilation, j’aime bien les compilations ;-), de plusieurs articles plus ou moins précis et complets. Toutes les fonctions ont été vérifiées avec mon premier partenaire qui se reconnaitra.

Facebook a placé une fonction cachée (easter egg) dans son application Messenger qu’on ne présente plus.
Elle permet aux utilisateurs du réseau social de jouer aux échecs en envoyant le message « @fbchess play » dans une conversation.
 
Accessible sur mobile, smartphone et ordinateur, le jeu existe depuis janvier 2016.
Petit guide
Pour commencer une partie avec l’ami de votre choix, il vous suffit de lui envoyer un message contenant « @fbchess play ».
Vous pouvez choisir votre couleur : « @fbchess play white » ou « black ». Si vous choisissez « black » ce sera votre partenaire qui commencera.

 

L’échiquier apparaît avec, en haut le nom de celui qui doit jouer.
Écrire @ fait apparaître automatiquement la fonction @fbchess que l’on aura pas besoin d’écrire, il suffira de faire un clic dessus. Sur iPad il ne faudra pas oublier d’ajouter un espace, sur Android il s’ajoute automatiquement.
Les choses se compliquent ensuite pour qui ne maitrise pas bien l’anglais. Donc voici un essai de traduction.

 

Les échecs avec Facebook Messenger
Les échecs avec Facebook Messenger

 

Pour choisir la pièce que vous souhaitez déplacer, il faut utiliser l’initiale de son appellation en anglais, sauf pour le cavalier.
  • K pour le roi (king)
  • Q pour la reine (queen)
  • R pour la tour (rock)
  • B pour le fou (bishop, dans mon traducteur c’est un évêque!)
  • P pour le pion (pawn)
  • N pour le cavalier (Cavalier knight, le K est déjà pris par le Roi).
Pour déplacer une pièce, indiquer après son initiale en majuscule, sa case d’arrivée.

 

Exemples de déplacements que l’on appelle les coups.
  • « @fbchess Pe4 » déplace le pion à la case e4
  • « @fbchess Nbd2 » déplace votre cavalier de la colonne b vers la case d2
  • « @fbchess B2xc5 » déplace votre fou au 2e rang sur la case c5
  • pour déplacer un cavalier sur la case c3, on envoie le message « @fbchess Nc3 ».

Quand il n’y a aucun doute, les coordonnées de la destination suffisent. Sinon il faut indiquer, soit la colonne soit le rang d’origine (suivi de X) avant ceux de la destination.

 

Les échecs avec Facebook Messenger
Les échecs avec Facebook Messenger

 

Vous pouvez consulter la rubrique d’aide en envoyant « @fbchess help ».
  • @fbchess undo ou un clic en bas à droite de l’échiquier annule votre dernier coup ou mouvement. Votre adversaire devra être d’accord en écrivant la commande @fbchess undo à son tour.
  • @fbchess draw offer pour proposer nulle à votre adversaire
  • @fbchess resign pour abandonner la partie
  • @fbchess e4 ou @fbchess Pe4 bouge un pion en e4
  • @fbchess Nbd2 : déplace le cavalier de la colonne b à la case d2. Quand il y un doute sur la pièce à déplacer il faut indiquer soit la ligne, soit la colone.
  • @fbchess B2xc5 le fou de la rangée 2 se rend en c5 et prend la pièce présente.
  • e8=Q le pion se transforme en reine en e8, ça n’arrive pas tous les jours!
  • Grand roque 0-0-0 (zéro-zéro-zéro) et Petit roque O-O (O majuscule-O majuscule)

 

Le petit avantage de Messenger c’est que chacun joue son coup quand il veut et/ou quand il est disponible. Messenger permet de discuter pendant le jeu, accessoirement.

 

Et enfin, comment améliorer sa tactique 
  1. Prenez votre temps. Votre objectif est de résoudre les problèmes et d’améliorer votre calcul mental.
  2. Forgez-vous une vision panoramique des 64 cases. Compter le matériel. Qui a l’avantage de matériel ?
  3. Vérifiez tous les échecs possibles. Le Roi adverse est-il exposé ou bien dans une impasse ?
  4. Vérifiez les prises, à savoir si votre adversaire a laissé des pièces sans protection ou mal défendues.
  5. Vérifier les menaces avec des coups directs comme des échanges et la conséquence du dernier coup joué.
  6. Ne jouez pas un coup si vous n’êtes pas certain que c’est le meilleur coup. Demandez-vous si votre adversaire peut vous mettre en échec, menace de vous mater, de capturer une de vos pièces. Vous devez prendre le temps de réfléchir, de faire le tour complet de vos questions internes avant de jouer.
  7. La majorité de vos erreurs (parties perdues ou problèmes non résolus), c’est que vous n’avez pas vu le bon coup de votre adversaire. Prenez le temps de regarder et analyser tout le jeu avant de jouer votre coup.
  8. Considérez la position finale que vous projetez de jouer (votre calcul mental) et demandez-vous ce que votre adversaire peut faire dans cette position.
  9. Après que vous avez réussi un problème, n’allez pas au problème suivant. Observer pourquoi vous avez réussi ce problème: vos pièces étaient plus actives ? Vous aviez une avance de développement ? Le Roi adverse était à découvert ? Etc. Prendre le temps d’observer chacune des positions gagnantes va améliorer votre jeu positionnel durant une vraie partie d’échecs.
  10. Après avoir échoué à un problème, étudiez pourquoi vous avez manqué la combinaison. C’est en évitant de commettre les mêmes erreurs que nous progressons!

Trouvé sur : http://bit.ly/21bAq7Z

Laisser un commentaire