La loi du marché

D’habitude je ne suis pas trop fan de ce genre de films, à part quelques Ken Loach vus par le passé. Parce que c’est loin (en Angleterre) que cela semble décrire un monde différent de celui qui nous entoure, qu’on peut se dire « ça ne se passe pas comme ça ici… » peut-être…

 

La loi du marché

 

Si vous n’êtes pas bien dans vos basket et (en plus) au chômage, il vaut mieux rester chez vous et regarder quelques épisodes de « The walking deads » (même si vous n’aimez pas les armes ;-)) ou aller voir Mad Max.

 

Tout y est si bien décrit qu’on croirait presque voir un documentaire. Mise à part que le film est centré sur Vincent Lindon, tellement que les autres personnages sont floues ou inexistants. Personnellement je trouve que le fils handicapé n’aporte pas grand chose au film et risquait de le faire tomber dans le misérabilisme. Heureusement il y a échappé.

 

Je préfère le résumé anglais de IMDB « An unemployed factory worker is trying to make ends in working-class France. » Que celui de Allociné (À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?) qui pourrait faire croire que Vincent Lindon est très vite (bientôt) confronté à un dilem lorsque la surveillance des clients, tous des voleurs potentiels, se transforme en chasse aux caissières qui volent des points ou des tickets de réductions. Tiré d’un fait réel dont on a beaucoup parlé il n’y a pas très longtemps.

 

Cette phrase de Télérama résonne et résume bien ce film bouleversant:
La Loi du marché est un film sur ces humiliés et ces offensés. Sur un système qui les pousse à s’humilier. Qui s’autorise à les offenser. C’est un film de combat. Une tragédie ordinaire. — Pierre Murat

Je n’ai rien dit sur la prestation de Vincent Lindon, troublante de justesse, on en a assez dit dans les médias.

Pour les données précises, durée, metteur en scène, autres acteurs… voir ailleurs.

1 commentaire sur “La loi du marché”

Laisser un commentaire