Aller au contenu

La Mona

La Mona

Depuis que j’ai adhéré au groupe « Recettes pieds-noirs » j’ai appris que la mona était la brioche que les pieds-noirs d’origine espagnole faisaient à Pâques.
Comme vous le savez je suis athée, mais ça n’empêche pas de suivre les traditions. Surtout que j’avais des oranges non traitées (pour le zeste) et de la levure de boulanger pour une pizza que je n’ai pas réalisée.
Donc me voici parti pour la Mona.
Dans le fameux groupe, les recettes sont avec 1 kg de farine et 5 œufs et c’est beaucoup trop pour moi. Diviser les ingrédients en deux ça ne marche pas toujours, alors j’ai cherché une recette avec 500 g de farine. Et j’ai trouvé bien sûr. En plus il n’y avait que de l’orange pour le zeste et le jus, ça tombait bien parce que je n’avais pas de citron.
J’ai déjà publié une recette de Mona mais les doses étaient trop imprécises. Ici c’est nickel, il faut juste ajouter de la farine si la pâte est trop liquide ou ajouter du lait si elle est trop sèche.

Ingrédients:
• 500gr de farine
• 100 gr de sucre
• 2 oeuf + 1 pour la dorure
• 100 ml d’huile
• 200 ml de lait (il faut que la pâte soit moelleuse, donc c’est 200 ml plus ou moins, plutôt moins parce que s’il faut en ajouter c’est mieux)
• 1 /2 cuillère a café de sel
• le zeste d’orange et le jus non traitée.
• 42 g de levure de boulanger, le petit cube vendu au supermarché.

Préparation
Délayer la levure avec un peu de lait tiède.
Dans un saladier mettre la farine, ajouter le sucre, les 2 oeufs, l’huile, le sel et mélanger le tout.
Ajouter la levure délayée dans le lait (pas tout) et pétrir la pâte. Si la pâte est un peu dure ajouter un peu de lait, si elle est trop molle ajouter de la farine.

Former 3 boulles et laisser reposer, sur un plat recouvert de papier sulfurisé, environ 1 heure ou jusqu’à ce que les boules aient bien gonflées.
Normalement il faudrait re-pétrir et re-reposer la pâte, moi je n’ai pas la patience. C’est peut-être pour ça qu’elle sera pas terrible, mais on verra.

Faire une croix au ciseau, badigeonner d’œuf battus et décorer avec du sucre perlé.
Mettre au four a 180° préalablement chauffé et laisser cuire jusqu’a ce que les monas prennes une belle couleur dorée.

http://bit.ly/ChristianLoverde

2 réflexions au sujet de « La Mona »

  1. Marie Loverde dit :

    Elles ont l’air très bonnes tes monas ! Moi non plus je ne vois pas pourquoi il faut obligatoirement les faire monter 2 fois, tu me diras si elles sont bonnes comme ça…
    Marie

    Répondre
    • cloverde dit :

      En relisant je m’aperçois que j’ai oublie de dire qu’elles étaient excellentes ! Plus légères que dans mon souvenir lointain.
      La réalisation remonte à fin mai 2019, il va falloir que j’en refasse pour changer du cake.

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :