Le pêché de paresse

Le péché de paresse

Le péché de paresse.
Charles Collé (1709-1783). La Clé du caveau n° 745. Air du « Curé de Pomponne ».

Tant que l’homme desirera
Plaisir, honneurs, richesse,
Pour les avoir il emploîra
Courage, esprit, adresse :
Tout le relèvera
Larira,
Du péché de paresse.

Une indolente qui n’aura
Rien vu qui l’intéresse,
Quand son moment d’aimer viendra,
Le Dieu de la tendresse
Vous la relèvera, etc.

Un jeune époux qui ne dira qu’un mot de politesse,
Un amant plus poli viendra,
Qui parlera sans cesse,
Et vous le relèvera, etc.

Une veuve qui comblera
D’un amant la tendresse,
Et qui se tranquilisera
Dans ces momens d’ivresse,
On la relèvera,
Larira,
Du péché de paresse.

On ne trouve jamais les choses par hasard. Le résultat de cette recherche est sûrement lié à l’exposition « Le vin, la musique. Accords et désaccords  » à la cité du vin au mois d’avril.

Christian Loverde
https://linkkle.com/Kris33390sig?u=ChristianLoverde

Laisser un commentaire