Lectures de novembre 2019

Lecture de novembre 2019

TONI MORRISSON : « The bluest eye » (l’œil le plus bleu)

LUIS SEPULVEDA : « Le vieux qui lisait des romans d’amour ».

Les critiques et résumés vous pouvez les trouver n’importe où, je me contenterais de trois extraits qui ne sont pas forcément le reflet de l’histoire mais ils ont retenu mon attention.

Toni Morrison

La plupart du temps, elles se contentaient de regarder et leurs robes compli- quées, aux grandes manches et aux jupes très lon- gues, cachaient la nudité qu’on voyait dans leurs yeux.

Les trois femmes ont ri. Marie a rejeté la tête en arrière. Son rire montait d’elle comme le bruit de plusieurs rivières, libres, profondes, boueuses, à la recherche de la mer. Chine riait de façon nerveuse et convulsive. Chaque hoquet semblait lui être ar- raché par une main invisible, tirant sur une ficelle invisible. Pologne, qui parlait peu sauf quand elle était saoule, riait sans faire de bruit.

 

Luis Sepulveda

La femme, Dolores Encarnación del Santísimo Sacramento Estupiñán Otavalo, portait des atours qui, eux, avaient existé et existaient toujours dans ces recoins obstinés de la mémoire où s’enracine le chiendent de la solitude.

Christian Loverde
https://linkkle.com/Kris33390

 

Partager :

Laisser un commentaire