Une compilation sur John

Compilation audio que j’ai réalisé il y a un certain temps. Sélection de chansons pour le plaisir.
Les photos accompagnant cet article ne sont pas toutes libres de droit, j’ai fais ce que j’ai pu. Les textes et traductions viennent du web.

John Lennon, de son vrai nom John Winston Lennon né le 9 octobre 1940 à Liverpool en Angleterre et décédé 8 décembre 1980 à New York, était un auteur-compositeur-interprète qui connut une renommée mondiale surtout après avoir formé le groupe mythique des « Beatles ».
Il fonde son premier groupe « The Quarrymen » en 1956 qui évoluera au fil du temps vers le groupe définitif des « Beatles »en 1960.

John Lennon est au départ le chanteur principal du groupe mais peu à peu des rivalités s’installe entre lui et Paul McCartney, la ‘Beatlemania’ qui les entoure ne fait qu’accroître le malaise de John qui se réfugie dans l’ironie et la nourriture. En 1969, il devient le compagnon de Yoko Ono et peu après en 1970 le groupe se sépare.
John Lennon poursuit seul sa carrière avec beaucoup de succès dont le célèbre « Imagine ». Véritable hippie, militant pacifique et contestataire de gauche, il sait utiliser son image pour défendre sa cause. Il organise avec Yoko Ono des opérations médiatiques qui font de lui un symbole de la non-violence.
En 1975, il se retire de la scène pour se consacrer à sa famille, il ne reviendra qu’en 1980 avec son dernier album, ‘Double fantasy’. Il est assassiné, à New York, le 8 décembre 1980 par un fan déséquilibré.

1, 2 Woman (Femme)
Woman I can hardly express
Femme je peux à peine exprimer
My mixed emotions at my thoughtfulness
Ses émotions confuses que je ressens à cause de ma légèreté
After all I’m forever in your debt
Après tout je te suis redevable à tout jamais
And woman I will try to express
Et femme je veux essayer de t’exprimer
My inner feelings and thankfulness
Mes sentiments intérieurs ainsi que mes remerciements
For showing me the meaning of success
Pour m’avoir montré la signification du succès

Ooh well
Et bien

Woman I know you understand
Femme, je sais que tu comprends
The little child inside the man
Ce petit enfant qui se cache en cet homme
Please remember my life is in your hands
S’il te plait n’oublie pas que ma vie repose entre tes mains
And woman hold me tight close to your heart
Et femme serre-moi fort tout contre ton coeur
However distant don’t keep us apart
Quelle que soit la distance fais en sorte que nous ne soyons jamais séparés
After all it’s written in the stars
Après tout c’est écrit dans les étoiles

Ooh well
Et bien

Woman please let me explain
Femme, s’il te plait laisse moi t’expliquer
I never meant to cause you sorrow or pain
Je n’ai jamais voulu te faire de la peine ni même te faire souffrir
So let me tell you again and again and again
Alors laisse-moi te répéter encore et encore et encore
I love you now and forever
Je t’aime aujourd’hui et à tout jamais.

Chanson dédiée à son épouse Yoko Ono

3 Working class hero (Héros De La Classe Ouvrière)
As soon as you’re born they make you feel small
Dès que tu nais ils te rabaissent
By giving you no time instead of it all
En ne t’accordant pas le moindre temps du tout
Till the pain is so big you feel nothing at all
Jusqu’à ce que la douleur soit si grande que tu ne sentes plus rien du tout
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière

They hurt you at home and they hit you at school
Ils te font souffrir chez toi et te battent à l’école
They hate you il you’re clever and they despise a fool
Ils te détestent intelligent et te méprisent idiot
Till you’re so fuckin’ crazy you can’t follow their rules
Jusqu’à ce que tu sois si cinglé que tu ne ne puisse plus suivre les règles
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière

When they’ve tortured and scared you for 20 odd years
Quand ils t’ont torturé et effrayé pendant 20 bonnes années
Then they expect you to pick a career
Ils s’attendent à ce que tu embrasses une carrière
When you can’t really function you’re so full of fear
Quand tu ne peux pas tu es empli d’une grande crainte
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière

Keep you doped with religion and sex and TV
Ils te gardent drogué avec la religion, le sexe et la télévision
And you think you’re so clever and classless and free
Et tu te crois alors si intelligent, hors-classe et libre
But you’re still fuckin’ peasants as I can see
Mais tu es toujours un putin de paysan à ce que je vois
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière

There’s room at the top they are telling you still
Ils ne cessent de te dire qu’il y a de la place en haut
But first you must learn how to smile as you kill
Mais tu dois d’abord apprendre à sourire en tuant
If you want to be like the folks on the hill
Si tu veux ressembler aux gens sur la colline
A working class hero is something to be
C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière

Yes, a working class hero is something to be
Oui, c’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière
If you want to be a hero well just follow me
Si tu veux être un héros tu n’a qu’à me suivre
If you want to be a hero well just follow me
Si tu veux être un héros tu n’a qu’à me suivre

4 Be my baby
The night we met I knew I needed you so
And if I had the chance I’d never let you go
So won’t you say you love me? I’ll make you so proud of me
We’ll make ’em turn their heads every place we go

So won’t you, please?
(Be my, be my baby)
Be my little baby
(My one and only baby)
Say you’ll be my darlin’
(Be my, be my baby)
Be my baby now
(My one and only baby)
Whoa oh oh oh
I’ll make you happy, baby, just wait and see
For every kiss you give me, I’ll give you three
Oh, since the day I saw you, I have been waiting for you
You know I will adore you ’til eternity

So won’t you, please?
(Be my, be my baby)
Be my little baby
(My one and only baby)
Say you’ll be my darlin’

Be my baby now
(My one and only baby)
Whoa oh oh oh
So come on and be
(Be my, be my baby)
Be my little baby
(My one and only baby)
Say you’ll be my darlin’
(Be my, be my baby)
Be my baby now
(My one and only baby)
Whoa oh oh oh
Be my, be my baby
(Be my little baby)
My one and only baby
Be my, be my baby
My one and only baby
Be my, be my baby
My one and only baby
Be my, be my baby

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Le soir de notre rencontre, je savais que j’avais besoin de toi
Et si j’avais de la chance je ne te laisserai jamais partir
Donc, ne va tu pas dire que tu m’aimes
Je vais te rendre si fier de moi
Eh faire tourner les têtes à chaque endroit où nous allons

Donc ne veux tu pas être s’il te plaît
(Be my be my baby)
mon petit bébé
(Mon seul et bébé uniquement)
Dis tu seras ma chérie
(Be my be my baby)
Soit mon bébé oh oh oh oh

Je vais te rendre heureuse bébé juste attends et vois
Et pour chaque baiser que tu me donneras je t’en donnerais trois
Depuis le jour où je t’ai vu
Je savais que je t’attendais
Tu sais que je t’adorerai jusqu’à l’éternité

Donc ne veux tu pas être s’il te plaît
(Be my be my baby)
Soit mon petit bébé
(Mon seul et bébé uniquement)
Dis tu seras ma chérie
(Be my be my baby)
Soit mon bébé oh oh oh oh

Instrumental

Depuis le jour où je t’ai vu
Je savais que je t’attendais
Tu sais que je t’adorerai jusqu’à l’éternité

Donc ne veux tu pas être s’il te plaît
(Be my be my baby)
Soit mon petit bébé
(Mon seul et bébé uniquement)
Dis tu seras ma chérie
(Be my be my baby)
Soit mon bébé oh oh oh oh

5 borrowed time (Temps emprunté)

When I was younger
Quand j’étais plus jeune
Living confusion and deep dispair
Je vivais dans la confusion, dans un profond désespoir
When I was younger ah hah
Quand j’étais plus jeune, ahh, ahh
Living illusion of freedom and power
Je vivais dans l’illusion de la liberté et de la puissance

When I was younger
Quand j’étais plus jeune
Full of ideas and broken dreams (my friend)
J’avais plein d’idées et de rêves déchus (mon ami)
When I was younger ah hah
Quand j’étais plus jeune, ahh, ahh
Everything simple but not so clear
Tout était simple mais pas si clair

Living on borrowed time
Je vivais dans un temps emprunté
Without a thought for tomorrow
Sans penser au lendemain
Living on borrowed time
Je vivais dans un temps emprunté
Without a thought for tomorrow
Sans penser au lendemain

Now I am older
Maintenant je suis plus vieux
The more that I see the less that I know for sure
Plus je vois moins je suis sûr de savoir
Now I am older ah hah
Maintenant je suis plus vieux, ahh, ahh
The future is brighter and now is the hour
L’avenir est plus brillant et à présent c’est le bon moment

Living on borrowed time
Je vis dans un temps emprunté
Without a thought for tomorrow
Sans penser au lendemain
Living on borrowed time
Je vis dans un temps emprunté
Without a thought for tomorrow
Sans penser au lendemain

Good to be older
Il est bon d’être plus vieux
Would not exchange a single day or a year
Je n’échangerais pas un seul jour ni une année
Good to be older ah hah
Il est bon d’être plus vieux, ahh, ahh
Less complications everything clear
Moins de difficultés, tout est clair

Living on borrowed time
Je vis dans un temps emprunté
Without a thought for tomorrow
Sans penser au lendemain
Living on borrowed time
Je vis dans un temps emprunté
Without a thought for tomorrow
Sans penser au lendemain

6 Bring on the Lucie
We don’t care what flag you’re waving
We don’t even want to know your name
We don’t care where you’re from or where you’re going
All we know is that you came
You’re making all our desicions
We have just one request of you
That while you’re thinking things over
Here’s something you just better do

Free the people now
Do it do it do it now

Well we were caught with our hands in the air
Don’t desapir paranoia is everywhere
We can shake it with love when we’re scared
So let’s shout it aloud like a prayer

We understand your paranoia
But we don’t want to play your game
You think you’re cool and know what you are doing
666 is your name
So while you’re jerking off each other
You better bear this thought in mind
Your time is up you better know it
But maybe you don’t read the signs

Well you were caught with your hands in the kill
And you still got to swallow your pill
As you slip and you slide down the hill
On the blood of the people you killed

Stop the killing now
Do it do it do it now
Bring on the Lucie

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
On se fout de ce que vous êtes et de ce drapeau que vous agitez
Nous n’avons même pas envie de connaître votre nom
Nous ne se soucions pas de savoir d’où vous êtes, ni où vous allez
Tout ce que nous savons, c’est que vous êtes venu
Vous prenez toutes nos décisions
Nous avons une seule demande de vous
C’est alors que vous pensez de tout cela
Voici quelque chose que vous devriez faire de mieux

Libérer le peuple maintenant
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant
Libérer le peuple maintenant
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant

Eh bien nous avons été pris avec nos mains en l’air
Ne pas paranoïa désespoir est partout
On peut le secouer avec amour quand nous avons peur
Donc, nous allons crier à haute voix comme une prière

Libérer le peuple maintenant
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant
Libérer le peuple maintenant
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant

Nous comprenons votre paranoïa
Mais nous ne voulons pas jouer à votre jeu
Vous pensez que vous êtes cool et je sais ce que vous faites
666 est le nom de votre
Ainsi, alors que vous branler mutuellement
Tu ferais mieux de garder cette pensée à l’esprit
Votre temps est écoulé, vous le savez mieux
Mais peut-être vous ne lisez pas les signes

Libérer le peuple maintenant
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant
Libérer le peuple maintenant
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant

Eh bien, vous ont été pris avec les mains dans le kill
Et tu as encore à avaler votre pilule
Comme vous vous glissez et vous glisser vers le bas de la colline
Sur le sang du peuple que tu as tués

Arrêtez le massacre (sans les gens maintenant)
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant
Arrêtez le massacre (sans les gens maintenant)
Faites-le, faites-le, fais-le, fais-le, fais-le maintenant

7 Child of nature (version initiale de « Mother’s nature son » de l’album blanc)

On the road to Rishikesh
I was dreaming more or less,
And the dream I had was true
Yes, the dream I had was true

I’m just a child of nature
I don’t need much to set me free
I’m just child of nature
I’m one of nature’s children

Sunlight shining in your eyes
As I face the desert skies
And my thoughts return to home
Yes, my thoughts return to home

I’m just a child of nature
I don’t need much to set me free
I’m just a child of nature
I’m one nature’s children

Underneath the mountain ranges
Where the wind that never changes
Touch the windows of my soul
Touch the windows of my soul

I’m just a child of nature
I don’t need much to set me free
I’m just a child of nature
I’m one of nature’s children

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Sur la route de Rishikesh
Je rêvais plus ou moins,
Et le rêve que j’ai fait était vrai
Oui, le rêve que j’ai fait était vrai

Je suis juste un enfant de la nature
Je n’ai pas besoin de beaucoup pour me libérer
Je suis enfant de la nature
Je suis l’un des enfants de la nature

La lumière du soleil qui brille dans tes yeux
Comme je l’ai affronter les cieux désert
Et mes pensées retournent à la maison
Oui, mes pensées retournent à la maison

Je suis juste un enfant de la nature
Je n’ai pas besoin de beaucoup pour me libérer
Je suis juste un enfant de la nature
Je suis l’un des enfants de la nature

Sous les chaînes de montagnes
Lorsque le vent qui change jamais
Touchez les fenêtres de mon âme
Touchez les fenêtres de mon âme

Je suis juste un enfant de la nature
Je n’ai pas besoin de beaucoup pour me libérer
Je suis juste un enfant de la nature
Je suis l’un des enfants de la nature

8 Corrina Corrina
Ce titre est extrait de l’album : The Freewheelin’ Bob Dylan
Année de sortie : 1963 | Label : Columbia

Gal, where you been so long ?
Corrina, Corrina
Gal where you been so long ?
I been worr’in’ about you, baby
Baby, please come home.

I got a bird that whistles
I got a bird that sings
I got a bird that whistles
I got a bird that sings
But I ain’t a-got Corrina
Life don’t mean a thing.

Corrina, Corrina
Gal, you’re on my mind
Corrina, Corrina
Gal, you’re on my mind
I’m a-thinkin’ about you, baby
I just can’t keep from crying.

Gal, où étais tu depuis si longtemps?
Corrina, Corrina
Gal où as tu été si longtemps?
Je me suis fais du soucis pour toi, bébé
Baby, s’il te plaît reviens à la maison.

Je suis un oiseau qui siffle
Je suis un oiseau qui chante
Je suis un oiseau qui siffle
Je suis un oiseau qui chante
Mais je n’y suis pas arrivé Corrina
La vie ne veut rien dire.

Corrina, Corrina
Gal, tu es dans mon esprit
Corrina, Corrina
Gal, tu es dans mon esprit
J’ai une pensée pour toi, bébé
Je ne peux pas m’empêcher de pleurer.

9 I Don’t Want To Be A Soldier Mama (Je ne veux pas etre un soldat maman)

Dans cette chanson, John critique les soldats, les avocats, les prêtres, tout en exprimant sa peur de devenir trop riche ou de devenir pauvre.

Well, i don’t wanna be a soldier mama,
Et bien, je ne veux pas être un soldat maman,
I don’t wanna die
Je ne veux pas mourir
Well, i don’t wanna be a sailor mama,
Et bien, je ne veux pas être un marin maman
I don’t wanna fly
Je ne veux pas voler (1)
Well, i don’t wanna be a failure mama,
Et bien, je ne veux pas être un échec maman
I don’t wanna cry
Je ne veux pas pleurer
Well, i don’t wanna be a soldier mama,
Et bien, je ne veux pas être un soldat maman
I don’t wanna die
Je ne veux pas mourir

Oh no oh no oh no oh no
Oh non oh non oh non oh non

Well, i don’t wanna be a rich man mama,
Et bien, je ne veux pas être un homme riche maman
I don’t wanna cry
Je ne veux pas pleurer
Well, i don’t wanna be a poor man mama,
Et bien, je ne veux pas être un pauvre homme maman
I don’t wanna fly
Je ne veux pas voler (1)
Well, i don’t wanna be a lawyer mama,
Et bien, je ne veux pas être un avocat maman
I don’t wanna lie
Je ne veux pas mentir
Well, i don’t wanna be a soldier mama,
Et bien, je ne veux pas être un soldat maman
I don’t wanna die
Je ne veux pas mourir

Oh no oh no oh no oh no oh no
Oh non oh non oh non oh non

Well, i don’t wanna be a beggar mama,
Et bien, je ne veux pas être un mendiant maman
I don’t wanna die
Je ne veux pas mourir
Well, i don’t wanna be a thief now mama,
Et bien, je ne veux pas être un voleur maman
I don’t wanna fly
Je ne veux pas voler (1)
Well, i don’t wanna be a churchman mama,
Et bien, je ne veux pas être un homme d’église maman
I don’t wanna cry
Je ne veux pas pleurer
Well, i don’t wanna be a soldier mama,
Et bien, je ne veux pas être un soldat maman
I don’t wanna die
Je ne veux pas mourir

Oh no oh no oh no oh no
Oh non oh non oh non oh non

(1) Voler dans le sens se déplacer en volant

10 I Know Je sais
The years have passed so quickly
Les années ont passé tellement rapidement
One thing I’ve understood
La seule Chose Dont J’ai compris
I am only learning
Je l’apprends seulement
To tell the trees from wood
Pour te dire que les arbres du bois
I know what’s coming down
Je sais ce qui en descendent
And I know where it’s coming from
Et je sais d’où ça vient
And I know and I’m sorry (yes I am)
Et je sais et je suis désolé (oui je le suis)
But I never could speak my mind
Mais je n’ai jamais pu donner mon opinion

And I know just how you feel
Et je sais juste comment tu te sentait
And I know now what I have done
Et je sais maintenant ce que j’ai fait
And I know and I’m guilty(yes I am)
Et je sais que je suis coupable(oui je le suis)
But I never could speak my mind
Mais je n’ai jamais pu donner mon opinion

I know what I was missing
Je sais ce qui me manquais
But now my eyes can see
mais maintenant, mes yeux ne peuvent voir
I put myself in your place
Je me mets à ta place
As you did for me
Comme tu l’avait fait pour moi

Today I love you more than yesterday
Aujourd’hui je t’aime plus qu’hier
Right now I love you more right now
Maintenant je t aime encore plus maintenant

I know what’s coming down
Je sais ce qui en descendent
I can feel where it’s coming from
Je peux sentir d’ où ça vient
And I know it’s getting better all the time
Et je sais que ça s’améliore tout le temps
As we share in each other’s minds
Comme nous partageons l’un et autre le même opinion

Today I love you more than yesterday
Aujourd’hui je t’aime plus qu’hier
Right now I love you more right now
Maintenant je t aime encore plus maintenant
Ooh hoo no more crying
Ooh non plus de pleure
Ooh hoo no more crying
Ooh non plus de pleure
Ooh hoo no more crying
Ooh non plus de pleure
Ooh hoo no more crying
Ooh non plus de pleure

11 I’m loosing you (Je suis en train de te perdre)

La réponse à « I’m losing you » est « I’m moving on », interprétée par Yoko Ono, placée juste après sur l’album.
En découvrant le texte, on peut s’attendre à une musique et une voix du type « Jealous guy », un air plaintif, bouleversé, un piano qui pleure…
Mais en fait, pas du tout. La musique est dynamique, la voix combattive… Une chanson toute en contrastes =)

Here in some stranger’s room
Je suis dans la chambre de quelque inconnu(e)
Late in the afternoon
Tard, un après-midi
What am I doing here at all ?
Qu’est-ce que je fais ici au juste ?
Ain’t no doubt about it
Aucun doute là-dessus :
I’m losing you
Je suis en train de perdre
I’m losing you
Je suis en train de te perdre

Somehow the wires got crossed
J’ignore comment les fils se sont croisés
Communication’s lost
La communication s’est coupée
Can’t even get you on the telephone
Je ne peux même pas te joindre par téléphone
Just got to shout about it
Il ne me reste plus qu’à crier
I’m losing you
Je suis en train de te perdre
I’m losing you
Je suis en train de te perdre

Well, here in the valley of indecision
Voilà, je suis dans la vallée de l’indécision,
I don’t know what to do
Je ne sais pas quoi faire
I feel you slipping away
Je te sens t’éloigner
I feel you slipping away
Je te sens t’éloigner
I’m losing you
Je suis en train de te perdre
I’m losing you
Je suis en train de te perdre

Well now, you say you’re not getting enough
Super, maintenant tu dis que tu ne te détaches pas
But I remind you of all that bad, bad, bad stuff
Mais je te rappelle toutes ces histoires minables, minables
So what the hell am I supposed to do ?
Bon dieu qu’est-ce que je dois faire en fait ?
Just put a bandaid on it ?
Juste coller un pansement dessus ?
And stop the bleeding now
Et stopper l’hémorragie tout de suite
Stop the bleeding now
Stopper l’hémorragie, vite

I’m losing you
Je suis en train de te perdre
I’m losing you
Je suis en train de te perdre
Well, well, well
Ouais, ouais, ouais

I know I hurt you then
Je sais que je t’ai blessée sur le coup
But hell, that was way back when
Mais bon dieu, ce n’était que partie remise
Well, do you still have to carry that cross ? (drop it)
Alors, es-tu toujours obligée de remettre ça ? (oublie)
Don’t want to hear about it
Je ne veux pas qu’on en parle
I’m losing you
Je suis en train de te perdre
I’m losing you
Je suis en train de te perdre
Don’t want to lose you now
Or je ne veux pas te perdre
Welllllllll !
Ehhh !
So long ago
Ca fait si longtemps !

Le « week-end perdu »
Lennon s’est retiré à Los Angeles avec May Pang durant son « week-end perdu ».

À l’été 1973, les relations de John avec Yoko Ono se dégradent, au point qu’elle le met à la porte, et Lennon s’installe à Los Angeles avec May Pang, sa jeune assistante et nouvelle compagne. Il décrit cette période comme son « week-end perdu » (lost week-end), bien qu’elle dure en réalité plus d’un ans. Lui qui doit régulièrement affirmer que Yoko n’a pas causé la fin des Beatles, plaisante à propos de cette période où il était loin d’elle : « On s’est séparés pendant dix-huit mois, Yoko et moi. Et, à ma connaissance, les Beatles ne se sont pas reformés pour autant ! Donc, Yoko n’était pas la cause de leur séparation ». Toutefois, c’est bien un John Lennon en perdition qui s’installe en Californie, avouant lui-même « être devenu complètement fou », tentant vainement « de noyer dans l’alcool » tout ce qu’il ressentait. Sous l’influence de May Pang, il tente cependant de renouer des liens avec son fils Julian et le rencontre avec Cynthia lors d’un séjour à Disneylandd. Il lui offre par la suite une guitare et d’autres instruments et lui apprend à en jouer.

Lennon renoue également brièvement avec Paul McCartney, et se lie d’amitié avec plusieurs célébrités du monde musical, comme Elton John et David Bowie. D’une part, il invite le premier à chanter sur sa chanson Whatever Gets You Thru the Night. Dans la période d’errance que traverse Lennon, ce titre, publié en single en octobre 1974, connaît un grand succès et relance sa carrière : sur le marché américain, c’est son unique n° 1 en solo et de son vivant. De plus, ayant parié avec Elton John qu’il l’accompagnerait en concert si le disque se classait en tête, Lennon s’exécute le 28 novembre 1974, au Madison Square Garden, où il joue également Lucy in the Sky with Diamonds et I Saw Her Standing There. Cette dernière apparition sur scène est publiée avec les autres chansons du concert sur l’album d’Elton John Here and There. D’autre part, John Lennon coécrit la chanson Fame avec David Bowie, son premier grand succès aux États-Unis. Lennon accompagne par ailleurs Bowie dans sa reprise de Across the Universe, tandis que ce dernier reprend les premiers mots de A Day in the Life (« I read the news today oh boy ») dans la chanson-titre de Young American.

Durant cette période, Lennon enregistre tout de même deux albums, avec le producteur Phil Spector : Walls and Bridges et Rock ‘n’ Roll, ce dernier constitué de reprises de classiques du rock ‘n’ roll, comme Be-Bop-A-Lula ou Peggy Sue. Cet album est pourtant enregistré à contre-cœur, car il s’agit d’une obligation contractuelle vis-à-vis de Morris Levy. En effet, Lennon a été accusé de plagiat, en 1969, pour avoir emprunté, sur son titre Come Together, les quatre mots « here come old flat-top » de la chanson You Can’t Catch Me de Chuck Berry (dont les droits revenaient à Morris Levy). Il doit donc s’engager à enregistrer trois chansons du catalogue de Levy. Finalement, il déclare au sujet de Rock ‘n’ Roll : « Ce fut une humiliation, et je regrette de m’être trouvé dans cette position, mais je l’ai fait ». Parallèlement, il produit, écrit et chante sur l’album Pussy Cats avec son ami Harry Nilsson (un disque vite devenu « culte » auprès des initiés), et il part en tournée pour des concerts en compagnie du groupe informel jouant sur le disque (Ringo Starr, Keith Moon et autres joyeux fêtards). À cette époque, le rapprochement avec Julian se poursuit, celui-ci jouant de la batterie sur un titre de Walls and Bridges.

12, 13, 18 Imagine (Imaginez)
Imagine there’s no heaven,
Imaginez qu’il n’y a aucun Paradis,
It’s easy if you try,
C’est facile si vous essayez,
No hell below us,
Aucun enfer en dessous de nous,
Above us only sky,
Au dessus de nous seulement le ciel,
Imagine all the people,
Imaginez tous les gens,
Living for today…
Vivant pour aujourd’hui…

Imagine there’s no countries,
Imaginez qu’il n’y a aucun pays,
It isn’t hard to do,
Ce n’est pas dur à faire,
Nothing to kill or die for,
Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir,
No religion too,
Aucune religion non plus,
Imagine all the people,
Imaginez tous les gens,
Living life in peace…
Vivant leurs vies dans la paix…

You may say I’m a dreamer,
Vous pouvez dire que je suis un rêveur,
But I’m not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you’ll join us,
J’espère qu’un jour vous nous rejoindrez,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni

Imagine no possessions,
Imaginez aucunes possessions,
I wonder if you can,
Je me demande si vous le pouvez,
No need for greed or hunger,
Aucun besoin d’avidité ou de faim,
A brotherhood of man,
Une fraternité humaine,
Imagine all the people,
Imaginez tous les gens,
Sharing all the world…
Partageant tout le monde…

You may say I’m a dreamer,
Vous pouvez dire que je suis un rêveur,
But I’m not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you’ll join us,
J’espère qu’un jour vous nous rejoindrez,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni

14, 20 Stand by me
Ben E. King
(Reste Contre Moi)

When the night has come
Quand la nuit arrive
And the land is dark
Et que le sol est sombre
And the moon is the only light we see
Et que la lune est la seule lumière que nous voyons
No, I won’t be afraid
Non, je n’aurai pas peur
Oh, I won’t be afraid
Oh, je n’aurai pas peur
Just as long as you stand
Tant que tu restes
Stand by me
Tu restes contre moi

[Chorus]
[Refrain]
So darling, darling
Alors chérie, chérie
Stand by me
Reste contre moi
Oh, stand by me
Oh, reste contre moi
Oh stand, stand by me, stand by me
Oh, reste, reste contre moi, reste contre moi

If the sky that we look upon
Si le ciel que nous regardons d’en bas
Should tumble and fall
Pouvait dégringoler et tomber
Or the mountains should crumble in the sea
Ou si les montagnes pouvaient s’écrouler dans la mer
I won’t cry, I won’t cry
Je ne pleurerai pas, je ne pleurerai pas
No, I won’t shed a tear
Non, je ne verserai pas une larme
Just as long as you stand
Tant que tu restes
Stand by me
Tu restes contre moi

[Chorus] (x2)
[Refrain] (x2)

Whenever you’re in trouble
A chaque fois que tu es malheureuse
Won’t you stand by me, oh stand by me
Pourquoi ne resterai-tu pas contre moi, oh reste contre moi

15 Mother
Lennon a écrit cette chanson pour sa mère, qui ne l’a pas vu grandir, et qui revint pendant son adolescence, mais pas pour longtemps, elle se fit renverser par un policier ivre en 1958.
Son père était marin et l’abandonna en 1945, pour revenir, en opportuniste pendant la Beatlemania.

Mother, you had me but I never had you,
Mère, tu m’as eu, mais moi je ne t’ai jamais eue,
I wanted you but you didn’t want me,
Je te voulais, mais tu ne me voulais pas,
So I got to tell you,
Alors je dois te dire,
Goodbye, goodbye.
Au revoir, au revoir.

Father, you left me but I never left you,
Père, tu m’as quitté, mais moi je ne t’ai jamais quitté,
I needed you but you didn’t need me,
J’avais besoin de toi, mais tu n’avais pas besoin de moi,
So I got to tell you,
Alors je dois te dire,
Goodbye, goodbye.
Au revoir, au revoir.

Children, don’t do what I have done,
Les enfants, ne faites pas ce que moi j’ai fait,
I couldn’t walk and I tried to run,
Je ne savais pas marcher et j’ai essayé de courir,
So I got to tell you,
Alors je dois vous dire,
Goodbye, goodbye.
Au revoir, au revoir.

Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home.
Papa, reviens à la maison.
Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home.
Papa, reviens à la maison.
Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home.
Papa, reviens à la maison.
Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home.
Papa, reviens à la maison.
Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home.
Papa, reviens à la maison.
Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home.
Papa, reviens à la maison.
Mama don’t go,
Maman, ne pars pas,
Daddy come home…
Papa, reviens à la maison…

16 Mucho Mungo
John Lennon a écrit une première version de Mucho Mungo avec Phil Spector lors des premières séances à la fin de 1973. Il a d’abord été enregistrée par Harry Nilsson, et l’une des démos de John Lennon a finalement été publié sur le coffret John Lennon Anthology 1998 (CD1 Ascot; CD2 NYC; CD3 The Lost Week-end; CD4 Dakota)

La contribution de Spector à Mucho Mungo était une section du milieu qui n’a jamais été largement entendu. Lennon a enregistré trois démos à la maison de la chanson, dont il aurait écrit avec le guitariste Jesse Ed Davis à l’esprit.

Il a plutôt été enregistrée pendant les sessions de l’album Les Pussy Cats de Nilsson, produites par Lennon en 1974. La chanson a été enregistrée comme un pot-pourri avec une de ses propres compositions de Nilsson, Mt Elga. Une longue répétition en studio, disponible sur bootlegs, montre comment les chansons ont pris forme dans le studio, et comment un couplet fini par être abandonné: «Navigation sur le bon navire Lollipop / Ouvrir une pharmacie, une belle genre de magasin. »

J’ai fini une fois avec Phil, mais il [Nilsson] a souligné les bits qu’il n’aimait pas, qui sont exactement les bits que Phil a écrit, que je n’aimais pas. Je vais vous donner Mucho Mungo. Il s’agit d’un succès.

John Lennon
Pussy Cats session studio

John Lennon s’est retiré de l’industrie de la musique en 1975, mais a continué à écrire et enregistrer en privé. Au début de 1976, il a enregistré une autre performance acoustique de Mucho Mungo, avec le son de son fils Sean qui crie dans le fond. Cette version, publiée sur John Lennon Anthology, était en grande partie les mêmes que les enregistrements de démonstration 1974.

Mucho mungo, sweet thing
Sweetest little thing I’ve ever seen
Must have been a sweet dream
Brought you here
Brought you through the sorrow
And the tears

C’est la, c’est la, c’est la vie
Sail upon the ocean, sail with me
Sail into the moment every day
Sail it to the sunshine through the haze

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Mucho mungo, douce chose
Sweetest petite chose que j’ai jamais vu
Doit avoir été un doux rêve
Vous a amené ici
Vous a amené à travers la douleur
Et les larmes

C’est la, C’est la, c’est la vie
Naviguer sur l’océan, naviguer avec moi
Naviguer en jour ev’ry demain
Il Navigation vers le soleil à travers la brume

17 Oh Yoko (Oh Yoko)
In the middle of the night
Au milieu de la nuit
In the middle of the night I call your name
Au milieu de la nuit je dis ton nom (1)
Oh Yoko, oh Yoko, my love will turn you on
Oh Yoko, oh Yoko, mon amour va t’allumer

In the middle of the bath
Au milieu du bain
In the middle of the bath I call your name
Au milieu du bain je dis ton nom
Oh Yoko, oh Yoko, my love will turn you on
Oh Yoko, oh Yoko, mon amour va t’allumer
My love will turn you on
Mon amour va t’allumer

In the middle of a shave
Au milieu de mon rasage
In the middle of a shave I call your name
Au milieu de mon rasage je dis ton nom
Oh Yoko, oh Yoko, my love will turn you on
Oh Yoko, oh Yoko, mon amour va t’allumer

In the middle of a dream
Au milieu d’un rêve
In the middle of a dream I call your name
Au milieu d’un rêve je dis ton nom
Oh Yoko, oh Yoko, my love will turn you on
Oh Yoko, oh Yoko, mon amour va t’allumer
My love will turn you on
Mon amour va t’allumer

In the middle of a cloud
Au milieu d’un nuage
In the middle of a cloud I call your name
Au milieu d’un nuage je dis ton nom
Oh Yoko, oh Yoko, my love will turn you on
Oh Yoko, oh Yoko, mon amour va t’allumer
Oh Yoko, oh Yoko, oh Yoko, oh Yoko
Oh Yoko, oh Yoko, oh Yoko, oh Yoko

(1) « I call your name » veut textuellement dire « j’appelle ton nom », mais j’ai trouvé

Qu’il était mieux de traduire par « je dit ton nom ».

19 Only You
(Buck Ram and Andre Rand)
The Platters

Only you can make this world seem right
Only you can make the darkness bright
Only you and you alone
Can thrill me like you do
And fill my heart with love for only you

Only you can make this change in me
For it’s true, you are my destiny
When you hold my hand
I understand the magic that you do
You’re my dream come true
My one and only you

Only you can make this change in me
For it’s true, you are my destiny
When you hold my hand
I understand the magic that you do
You’re my dream come true
My one and only you

(One and only you)

21 Steel and glass
(This is a story about your friend and mine
Who is it, who is it, who is it?)

There you stand with your L.A. tan
And your New York walk and your New York talk
You’re mother left you when you were small
But you’re gonna wish you wasn’t born at all

Steel and glass
Steel and glass
Steel and glass
Steel and glass

Your phone don’t ring no one answers your call
How does it feel to be off the wall

Well your mouthpiece squawks as he spreads your lies
But you can’t pull strings if your hands are tied
Well your teeth are clean but your mind is capped
You leave your smell like an alley cat

Steel and glass
Steel and glass
Steel and glass
Steel and glass

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
(Ceci est une histoire au sujet de votre ami et le mien
Qui est-ce, qui est-ce, qui est-ce?)

Il vous en êtes avec votre L.A. tan
Et votre promenade de New York et de votre discours à New York
Vous êtes mère vous a laissé quand vous étiez petit
Mais vous souhaitez n’être pas né du tout

d’Acier et de verre
d’Acier et de verre
d’Acier et de verre
d’Acier et de verre

Votre téléphone ne sonne pas personne ne répond à votre appel
Comment vous sentez-vous d’être sur le mur

Eh bien, vos cris d’embouchure comme il se propage vos mensonges
Mais vous ne pouvez pas tirer les ficelles si vos mains sont liées
Eh bien, vos dents sont propres, mais votre esprit est plafonné
Vous laissez votre odorat comme un chat de gouttière

d’Acier et de verre
d’Acier et de verre
d’Acier et de verre
d’Acier et de verre

22 Strawberry fields for ever

Let me take you down, ’cause I’m going to Strawberry Fields.
Nothing is real and nothing to get hung about.
Strawberry Fields forever.

Living is easy with eyes closed, misunderstanding all you see.
It’s getting hard to be someone but it all works out, it doesn’t matter much to me.
Let me take you down, ’cause I’m going to Strawberry Fields.
Nothing is real and nothing to get hung about.
Strawberry Fields forever.

No one I think is in my tree, I mean it must be high or low.
That is you can’t you know tune in but it’s all right, that is I think it’s not too bad.
Let me take you down, ’cause I’m going to Strawberry Fields.
Nothing is real and nothing to get hung about.
Strawberry Fields forever.

Always, no sometimes, think it’s me, but you know I know when it’s a dream.
I think I know I mean a ‘Yes’ but it’s all wrong, that is I think I disagree.
Let me take you down, ’cause I’m going to Strawberry Fields.
Nothing is real and nothing to get hung about.
Strawberry Fields forever.
Strawberry Fields forever.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Les Champs De Fraises Pour Toujours

Refrain :
Laisse moi t’emmener
Car je vais aux champs de fraises
Rien n’est réel
Et il n’y a pas de soucis à se faire
Les champs de fraises pour toujours

Il est facile de vivre les yeux fermés
Sans rien comprendre à ce que tu vois
Il est dur d’être quelqu’un
Mais ça marche toujours
Ça ne m’intéresse pas beaucoup

[Refrain]

Je pense que personne n’est dans mon arbre
Je veux dire qu’il peut être grand ou bien petit
C’est pourquoi tu ne reçois pas la tonalité
Mais c’est bien
Je veux dire c’est pas trop mal

[Refrain]

Souvent, et non parfois, je pense que c’est moi
Mais tu sais, je sais quand c’est un rêve
Je crois savoir quand je dis oui
Mais c’est totalement faux
C’est à dire que je crois ne pas être d’accord

Laisse-moi t’emmener
Car je vais aux champs de fraises
Rien n’est réel
Et il n’y a pas de soucis à se faire
Les champs de fraises pour toujours
Les champs de fraises pour toujours
Les champs de fraises pour toujours

Plus populaires que Jésus
Polémique autour des propos de John Lennon sur Jésus-Christ.
Paul McCartney, George Harrison et John Lennon à la télévision néerlandaise en 1964.

Après avoir écrit Un glaçon dans le vent, John Lennon donne en mars 1966 une interview à une amie journaliste, Maureen Cleave, cinq mois avant la troisième tournée américaine d’été — les deux premières ont eu lieu en 1964 et en 1965. Il déclare : « Le christianisme disparaîtra. Il rétrécira, s’évaporera. Je n’ai pas à discuter là-dessus. J’ai raison, il sera prouvé que j’ai raison. Nous sommes plus populaires que Jésus désormais. Je ne sais pas ce qui disparaîtra en premier, le rock ‘n’ roll ou le christianisme ». Aussitôt tronqués et déformés, ces propos provoquent une vague d’animosité, partie du sud des États-Unis, contre le groupe, et Lennon en particulier. Ainsi en Alabama, des disques des Beatles sont brûlés. Epstein présente en conférence de presse une déclaration approuvée par Lennon, ce qui ne calme pas la situation pour autant : vingt-deux stations de radio américaines boycottent le groupe, la vente de ses disques est interdite en Afrique du Sud et les prestations publiques américaines des Beatles restent tendues. La situation ne se calme qu’après une mise au point publique de Lennon, qui ne reconnaît cependant rien de plus qu’une formulation maladroite de sa part, fin août. En 2008, dans un article célébrant les quarante ans de l’« album blanc », L’Osservatore Romano, journal officiel du Vatican, revient avec indulgence sur cet écart en le qualifiant de « phrase qui avait provoqué une profonde indignation, mais qui sonne aujourd’hui comme une boutade venant d’un jeune de la classe laborieuse anglaise dépassé par un succès inattendu ».

C’est également à cette époque que se tiennent les derniers concerts des Beatles, qui ne savent plus comment concilier leurs innovations musicales subtiles avec les cris permanents de leur public : eux-mêmes n’entendent plus assez sur scène leur propre musique. Ils décident à l’unanimité d’arrêter définitivement les frais, à l’issue de leur tournée américaine de l’été 1966, le 29 août au Candlestick Park de San Francisco. Par la suite, ils refusent de jouer, même pour un million de dollars. Lennon vit cependant assez mal cet arrêt, déclarant : « Plus de tournées… La vie sans les Beatles, c’est comme un vide dans l’avenir ». Il envisage même de quitter le groupe.

Les Beatles travaillent désormais en studio. À partir de Revolver, Lennon voit McCartney prendre une place dominante dans le groupe. Cependant, même lorsque l’auteur est unique, comme dans le cas du Yesterday de Paul, les chansons continuent d’être signées « Lennon/McCartney », sur décision d’Epstein qui ne veut pas dégrader la cohésion du groupe. Désœuvré par la fin des tournées, Lennon joue dans le film parodique de Richard Lester, How I Won the War. S’il n’est ni un grand succès commercial ni critique à sa sortie, le 18 octobre 1967, le film lui permet d’exprimer ses positions pacifistes vis-à-vis de la guerre du Viêt Nam. Lors du tournage, Lennon compose un de ses titres-phares, Strawberry Fields Forever. Pendant cette période, Lennon change nettement physiquement, devenu beaucoup plus maigre et acceptant désormais de porter publiquement des lunettes, rondes et désormais légendaires, à cause de sa myopie.

http://www.deezer.com/playlist/4346119522

Evernote vous aide à vous souvenir de tout et à vous organiser sans effort. Télécharger Evernote.

Laisser un commentaire