Lecture confinée : Le dernier homme

26 mai 2020

Extraits :

1.

À la télé, on voyait des commentateurs en costard ; des médecins experts, des graphiques indiquant les niveaux de contamination, des cartes montrant l’étendue de l’épidémie. Ils utilisaient du rose foncé à cet effet, comme autrefois pour l’Empire britannique. Jimmy aurait préféré une autre couleur. Il était impossible de masquer la peur des présentateurs. À qui le tour maintenant, Brad ? Quand va-t-on avoir un vaccin ? Eh bien, Simon, ils travaillent vingt-quatre heures sur vingt-quatre, à ce que j’entends dire, mais à l’heure actuelle personne ne prétend maîtriser cette affaire. C’est la méga cata, Brad. Ça, vous pouvez le dire, Simon, mais on a déjà goûté à quelques méga cata. Sourire encourageant, pouces en l’air en signe de victoire, yeux dans le vague, visage livide.

2.

« Jimmy, considère les choses de manière réaliste. Tu ne peux pas coupler indéfiniment une accessibilité minimale à l’alimentation et une population en expansion. L’Homo sapiens a l’air de ne pas être fichu de réfréner ses appétits. Il appartient à l’une des rares espèces qui ne limite pas sa reproduction quand les ressources s’amenuisent. En d’autres termes – et ce jusqu’à un certain point, bien sûr -, moins on bouffe, plus on baise. Comment t’expliques ça ?

Mes remarques pendant la Lecture :

Je suis en train de lire « Le dernier homme » de Margaret Atwood et je suis un peu déçu. Elle parle plus de ce qui précède la catastrophe que ce qui suit.

Je viens de terminer la Lecture. Globalement le livre est intéressant, j’espère que l’avenir qui nous attend sera meilleurs et que les mutations génétiques seront plus encadrées ! Le livre se termine sur une interrogation, en queue de nouille plus trivialement.

Christian Loverde
http://bit.ly/CLoverde

Partager :

One Reply to “Lecture confinée : Le dernier homme”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :