Haricots blanc au porc

Voici une recette due au hasard et quelques conseils de ma maman.
La dernière fois que j’ai voulu faire une quiche j’ai décidé de mettre des champignons de Paris. Et j’ai ouvert par erreur une boîte de haricot. Ce jour là, tout allait de travers, puisque j’ai sorti du congélateur une pâte sablée au lieu de brisée. Bon nous l’avons mangé quand même (faut pas gâcher) mais c’était… inhabituel!

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 2 boites de haricots blanc cuits de 400 g
  • 1 boîte de pulpe de tomate de 400 g
  • 3 tranches de petit salé (poitrine de porc salaison des Pyrénées)
  • Une tranche de levure de porc nom donné en Aquitaine* et ** (pas trop prévu pour ce plat mais je n’avais que
  • 2 chipolatas
  • 1 oignon
  •  Sel, poivre
  • Huile d’olive
  • 15 Cl de vin blanc (la moitié d’une petite bouteille)

Préparation
Faire revenir à feu moyen la poitrine de porc, les saucisses et la levure dans l’huile d’olive.


Réserver et faire revenir dans la cocotte, l’oignon haché fin à feu très doux.
Ajouter la viande, le vin blanc et la tomate et cuire à feu très doux pendant 30 minutes.
Au bout de ces 30 minutes, ajouter les haricots et mijoter en core 30 minutes à feu très doux, 3 sur une échelle de 9.

Le vin?
Une photo fera l’affaire

Conclusion
Fameux, succulent, il y a longtemps que je n’ai pas été aussi satisfait d’un plat! Et le vin pour couronner le tout, rehausse très avantageusement le goût de ce plat.

* le nom levure de porc est donné au morceau qui se trouve au dessus des cotes de porc dans la longe, c’est un morceau donc sans os. On ne le trouve pas chez les bouchers parce qu’en général, ce morceau leur est réservé : je suis fille et soeur de boucher… C’est un morceau un peu filendreux à manger sur le gril avec un peu d’ail haché très fin… Un vrai régal ! tout en étant moins gras que les cotes..
** dessus de palette ou bracholles c.-à-d. Bracioles en napolitain

Laisser un commentaire