Hier, les oiseaux – Kate Wilhelm

07/10
1977 SF
4ième de couverture
La planète est exsangue, ravagée par la pollution, la guerre, la maladie. Les Sumner, de riches propriétaires terriens, pressentent que l’effondrement du monde est proche. Ils décident de construire à Bear Creek, dans leur domaine de Virginie, un centre de recherches scientifiques et d’y organiser la vie en autarcie. Après le cataclysme, les hommes et les femmes se révèlent stériles et disparaissent en quasi-totalité. Créer des bébés par clonage semble pallier la reproduction sexuée. Mais, au fil des générations, les clones sont-ils encore des humains ?

Le retour inflexible de la Nature va-t-il obliger une microsociété à bout de ressources à franchir les frontières pour explorer le monde ?
Publié en 1976. Hier, les oiseaux, devenu un classique de la science-fiction, interroge avec une implacable acuité un avenir possible de l’humanité.

Impressions
Après plusieurs tentatives de lecture qui ne m’ont pas emballé au point d’arrêter, pourquoi se forcer ?, je suis revenu à mes premières amours, la SF.
Au début ça part comme un roman classique, au point que j’ai du vérifier qu’il s’agissait bien de SF. Puis très rapidement on se trouve projeté dans un avenir proche pour nous aujourd’hui. Pas si proche que ça pour ceux qui l’ont lu à sa sortie. Il faut dire que ce roman a été publié en français en 1977 !La fertilité perdue est remplacée par la création de clones qui, au début, cohabitent avec les gens.

Clones et humains ont leur vie séparées. Les clones fonctionnent en groupe, chaque groupe ayant une fonction prédéfinie
Tous ceux qui n’entrent pas dans les clous sont un danger pour la société et sont exilés, au début c’est les humains mais il y a des couacs et des clones qui ont un comportement déviant…
Leur objectif est de chercher à recréer l’ancien monde mais Mark, différent depuis le début, pense qu’il vaudrait mieux repartir de zéro…

Un peu confus dans la distinction entre fabrique de clones éprouvettes et la gestation par les insémination de mères.

J’ai bien aimé le côté aventure et l’exploration à la recherche d’objets utiles.

Source photo https://flic.kr/p/839yow

Christian
bit.ly/ChrisLoverde

Partager :

Laisser un commentaire