La légende des niveaux fermés, Gilles Thomas

En ce moment j’ai du mal a trouver de l’intérêt dans les livres en réserve et ceux du club de lecture.

Alors je me suis dis qu’un petit tour du côté de la science-fiction devrait me redonner le goût de la lecture perdu momentanément et pas seulement à cause des livres et des sujets abordés.
Pour rendre ce retour plus facile quoi de mieux qu’un livre de la collection fleuve noir ?
Voici donc un auteur que je n’avais jamais lu à l’époque où je lisais presque exclusivement de la SF.
Livre paru en 1978, assez loin des tendances radicales féministes de la période actuelle.

Une société matriarcale qui ne fonctionne pas si bien que ça, c’est assez plaisant à lire. Chapitres courts, écriture simple de narration, c’est ce qu’il me fallait.
J’en suis au début, je reviendrait après avoir tout lu.

Lecture facile et agréable. L’histoire de cette société matriarcale en vase clos avec ses règles strictes (sévères, inhumaine) destinées au maintien d’un équilibre précaire est bien décrit.
La description de la fuite de quelques uns vers les niveaux supérieurs tient en haleine. Les hommes espèrent trouver un paradis par rapport à leur vie quotidienne ponctuée de travail et de rapports sexuels non consentis. Niveaux peut-être atteint par les révoltés. Ces révoltés sévèrement réprimés, peut-être exterminés, fait douter les fuyards de leur existence.

Bonne surprise de cette collection.

Christian
bit.ly/ChrisLoverde

Partager :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :