Petite digression sur les pesticides

Et tout ce qui va avec….

En préliminaires je dois dire que je ne suis pas écolo radical ni végétarien mais j’ai quand même réduit la consommation de viande rouge et pas à cause des gaz à effet de serre mais plutôt en relation avec le risque colorectal.

À la réflexion, quel est l’intérêt d’acheter des fruits et légumes produits dans l’hexagone au prix fort si les pesticides sont encore autorisés.
Je suis de mauvaise foi ? Parce qu’il est dit que les pesticides très dangereux sont interdits ici et pas là-bas. Ici, nous n’avons que des pesticides dangereux.
Et vous croyez vraiment que le consommateur lambda hésitera entre pesticides dangereux et pesticides très dangereux ?

Il y a bien longtemps que je ne croque plus les pommes avec la peau et ça m’enlève (et m’énerve en même temps) le plaisir d’en manger.
De même que, habitant dans une région viticole, je me méfie des raisins et pas seulement quand ils viennent de chez nos voisins de la botte. Des raisins et pas trop du vin surtout en biodynamie, vous savez, celui que l’on fait mûrir en se mettant à poil les soirs de pleine lune.

Dans le même ordre d’idée, pourquoi acheter des produits chinois vendus en France à des prix exorbitants plutôt que les mêmes directement en Chine ? L’empreinte carbone est-elle très différente ?

La conclusion tourne autour du prix, des personnes en surpoids à cause de la mal bouffe et des iPhones achetés 890€ en reconditionnés parce que neuf c’est trop cher. En gros du pouvoir d’achat de l’achat que l’on veut.

bit.ly/Christian_Loverde

Partager :

Un commentaire

Laisser un commentaire