C’est arrivé la nuit, Marc Levy

10/08
Je me souviens qu’il y a longtemps je m’étais dit que jamais je ne lirai du Guy Decart et finalement quand j’ai cédé j’y ai pris du plaisir pendant un moment, lecture facile avec des histoires, on dirait maintenant, abracadabrantesques.
Donc il était temps de tester Marc Levy…
Surtout que ça parle de hackers et du monde sous terrain de l’informatique, le  »dark web ». Apparemment bien documenté malgré une critique négative d’un lecteur de Babelio plutôt pour se mettre en avant en tant que "vrai" spécialiste.

Histoire palpitante avec de nombreux protagonistes. On passe d’un groupe de hackers à l’autre, de Londres à Madrid en passant par Tel-Aviv et Rome dans de courts chapitres où il se passe plein de choses.
Finalement la connaissance de l’informatique et des réseaux n’est pas absolument nécessaire. Si on sait ce qu’est un vpn avec quelques notions d’informatique c’est mieux mais pas indispensable.

Haletant mais, hélas, on reste sur sa faim car il n’y a pas de fin mais une suite :

Tome 2 Le crepuscule des fauves. Tout aussi palpitant que le tome 1 malgré un petit patinage vers la fin avec un nouveau personnage peu recommandable toutes les 2 pages et des actions dont on a du mal à voir l’objectif final.

Tome 3 à venir

Les noms sont à peine changés :
Baron pour Bannon
Berdoch pour Murdoch
JSBC pour la banque USBC
Le canard peroxydé, devinez 🤫 et son gendre : Kushner, ici Kelner
Roc News pour Fox News
Sucker pour Zuckerberg patron de Facebook
Le premier ministre anglais Boris Johnson, ici Jarvis Borson.

Christian
bit.ly/3e3jm4Y

Partager :

Laisser un commentaire