Mon beau gazon

Voilà bientôt quatre semaines que l’herbe pousse sans aucune contrainte. Je dis herbe parce que cela ne ressemble que de très loin à du gazon, bien que pour tondre j’utilise un tondeuse à gazon autoportée.
Comme d’habitude les appareils tombent en panne quand on s’en sert. À peine le ⅓ du travail fait que le câble casse !
Donc recherche d’un dépanneur.

Mon dépanneur habituel répond au téléphone, c’est déjà pas mal, mais ne me fixe même pas un rendez-vous. Plus de place pour stocker des tondeuses en attendant la réparation.

Le deuxième contacté a un message sur son répondeur : « inutile de me contacter, je ne prends plus de rendez-vous pour les dépannages ». C’est clair et net.

Le troisième plus sérieux (ou plus malin) vient chercher la tondeuse tout de suite mais signale que la réparation ne pourra commencer que dans 3 semaines. Au bout de 3 semaines moins un jour, téléphone pour avoir mon accord, le devis ayant dépassé le seuil minimum. Donc me voici parti pour 1 semaine de plus.

Dans la maisonnée il y a plus impatient que moi. C’est pour ça qu’entre temps, j’ai contacté un organisme de service à la personne dont je suis déjà client, en espérant améliorer l’état visuel du jardin plus rapidement. Mais là aussi, la période se prête mal à l’instantanéité.

Avec un peu de chance, la tondeuse reviendra en même temps que le jardinier du service à la personne pour lequel j’ai déjà versé 40% du montant total.
Le voisin m’a gentiment proposé de tondre avec sa tondeuse mais je n’ai pas voulu l’embarquer dans un travail d’au moins 2 heures, il a assez de boulot avec son gazon et une surface encore plus grande. Chez lui le qualificatif « gazon » est approprié.

Je n’ai pas sité de nom, je n’en veux à personne dans cette histoire.

J’ai lu quelque part qu’il ne fallait pas tondre trop raz pour permettre à la faune des petites bestioles de profiter d’un habitat nourricier.
Chatgpt est d’accord : « Tondre la pelouse moins fréquemment et laisser l’herbe plus longue favorise un écosystème plus équilibré et riche en biodiversité, bénéfique pour la faune locale ».

Vous vous souvenez peut-être du roman de Frédéric Buffa et de l’association d’une chanson des Beatles à chaque événement marquant de la vie de tous les jours. J’ai pensé à « No reply » puisque j’ai eu du mal à trouver un interlocuteur !
Voici trois versions qui pourront être vues directement, rien de plus agaçant quand il faut aller sur YouTube parce que celui qui publie ne veut pas.

bit.ly/Christian_Loverde

Partager :

cloverde

Prof de physique dans une autre vie. L'informatique, les réseaux sociaux, la cuisine, la photo et les Beatles m'occupent un peu. Webmaster amateur.

Voir tous les articles de cloverde →

3 réflexions sur « Mon beau gazon »

  1. 13 juin
    Retour de la tondeuse, câble changé et lames affûtées. Je suis prêt.
    Demain 14 juin, c’est au tour du jardinier, j’espère que la météo c’est un peu trompée et que la pluie passera à côté !

  2. Mais il est super beau, ton immense jardin ! PapyH m’incite à te répondre que nous avons voulu, à ma demande, penser aux insectes… Et que de ce fait « l’herbe à vache » a atteint des hauteurs inégalée les années antérieures ! On attend que Lidl mette en vente sa débroussailleuse à petit prix qui nous permettrait d’utiliser les batteries acquises dans la même gamme… mais ça ne vient pas ! Heureusement notre bout de jardinet est tout petit… Je vais finir par arracher les tiges à la main et ça me prendra une éternité ( quoique le résultat dure plus longtemps )!

    1. J’ai constaté que tondre très haut n’oblige pas à tondre plus souvent, alors c’est ce que je faisais. Tant mieux pour les insectes.
      Soleil et pluie, pas besoin d’engrais par ici !
      Pour votre débroussailleuse Lidl, elle est peut-être sur internet.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Humm !

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading