La capounata

Recette déjà publiée, il y a 5 ans, mais quand on aime on ne compte pas. J’ai un peu réduit les quantités.
Normalement c’est caponata mais chez nous, origine sicilienne, on dit capounata.
Dans la famille il y a deux écoles, les olives noires et les olives vertes. Chez nous c’est olives noires, chez ma tante c’est vertes.

Ce qu’en dit chatgpt
La caponata est généralement faite avec des olives noires, mais elle peut également être faite avec des olives vertes.

Ingredients
• 2 aubergines
• 1 oignon
• La moitié d’une branche de céleri sans les feuilles.
• Une petite boîte de concentré de tomate, 70 g si vous l’avez en tube.
• 30 g de câpres (la moitié du pot)
• La moitié d’un pot d’olives noires dénoyautées à la grecque
• une cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge, Xérès si vous avez.
• Pas de sel, les olives le sont déjà. Pas trop si elle sont bio, mais pas besoin de sel quand même.
• Poivre du moulin

Préparation
Éplucher et couper en petits morceaux l’aubergine, l’oignon et le céleri.
Faire revenir les aubergines dans de l’huile d’olive puis ajouter l’oignon et le céleri.
Pour finir ajouter le concentré, les câpres, les olives noirtes coupées en deux et le vinaigre.
Laisser mijoter environ 1 h (1/2h + 1/2h). Égouttez l’huile à la fin.
Comme ça se mange froid, il faut la préparer la veille. Pour la première fois je l’ai accompagnée chaude de spaghettoni, les spaghettis n°7 de chez Barilla. Al dente bien sûr 😋. Ça c’est quand je suis le seul à en manger…

Je ne résiste pas, si vous écoutez bien, il dit « la capounata, la capounata aah! », Non ? Ah bon… je croyais 🤫😩
https://youtu.be/mgC79zLf-q0

Photo du début de mijotage et le plat.

bit.ly/Christian_Loverde

Partager :

cloverde

Prof de physique dans une autre vie. L'informatique, les réseaux sociaux, la cuisine, la photo et les Beatles m'occupent un peu. Webmaster amateur.

Voir tous les articles de cloverde →

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Humm !

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading